Catégorie : Articles

Le premier traité de soufisme

Par Denis Grill
Le soufisme est un aspect de la sagesse éternelle, universelle, et à ce titre il existerait depuis Adam. D’un point de vue historique, il s’est incarné dans le corps de la religion islamique, née en Arabie au VIIe siècle. On peut donc le définir comme la dimension intérieure, spirituelle de l’islam. Dans le Coran (57 : 3), Dieu est présenté comme étant à la fois l’Extérieur et l’Intérieur, l’Apparent et le Caché. Or, pour les soufis, la création est à l’image de Dieu.

Lire la suite

Le prophète qui aimait les femmes

Par: Eric Geoffroy
« Il m’a été donné d’aimer de votre monde trois choses : les femmes, le parfum et la prière, qui est mon suprême plaisir », disait le prophète Muhammad. Les femmes se trouvent ainsi associées à ce qu’il y a de plus subtil et de plus spirituel. La tournure grammaticale utilisée en arabe indique clairement que cet amour pour les femmes a une source divine, métaphysique ; il faut donc lire : « Dieu m’a fait aimer de votre monde… ».

Lire la suite

Le Prophète et son approche spirituelle de la poésie

Par Tayeb Chouiref
Les conditions de vie du désert et le nomadisme des Bédouins arabes expliquent la fonction centrale des arts du langage chez eux, à savoir l’art du discours déclamé (khuṭba) et la poésie (shiʿr). Dans une culture de l’oralité ayant pris place dans un environnement naturel hostile et marquée par des changements de lieux de vie récurrents, la parole et la mémoire collective de celle-ci occupent nécessairement une fonction déterminante d’ancrage et de fixation. D’où l’adage classique : al-shiʿr dîwân al-ʿArab,

Lire la suite

L’institution du Mawlid et la louange du Prophète par ses noms

Par: Nefissa Roty-Geoffroy
La fête du Mawlid – ou Mawlûd [1] – célèbre la naissance du Prophète Muhammad, le 12 rabî’ al-‘awwal, au troisième mois du calendrier islamique. A l’époque du Prophète, cet événement n’était pas fêté, bien sûr. Pour autant, le Prophète jeûnait toujours le lundi car, expliquait-il, c’était le jour de sa naissance et celui du début de sa prophétie. Après sa mort, les musulmans ont ressenti le besoin de commémorer la naissance du prophète Muhammad en pratiquant des actions de grâces particulières…

Lire la suite

L’Oraison de la Mer – Ḥizb al-Baḥr

L’oraison de la Mer est réputée recéler de grandes vertus de protection et de nombreux secrets initiatiques. L’imam Abû l-Hasan al-Shâdhilî affirme l’avoir reçue directement du Prophète, et l’on sait que ce type d’inspiration n’est pas rare chez les maîtres, notamment chez les « fondateurs » d’ordres soufis.
Peu avant de mourir, al-Shâdhilî recommanda à ses disciples d’y porter une attention particulière.
« Apprenez-la pour la transmettre à vos enfants…

Lire la suite

Le temps de parler

Entretien avec Annick de Souzenelle par Suzanne Renardat.
Notre époque est saisie dans une mutation immense, extrêmement importante et c’est pour cela que le langage concernant l’évolution de l’humanité ne peut plus être le
langage qui était voilé avant. Nous sommes à l’heure actuelle justement dans l’enlèvement d’un voile …

Lire la suite

Le cheikh comme “dispositif” d’éducation spirituelle

Par Grégory Vandamme
Qu’est-ce qu’un cheikh ? Cette question, des centaines de maîtres du Soufisme y ont répondu à leur manière, chacun selon son approche et son contexte propres. Aujourd’hui, alors que la plupart des organisations initiatiques traditionnelles du Soufisme se retrouvent projetées dans un contexte globalisé, la question de la pédagogie spirituelle et de ses moyens semble plus que jamais cruciale.

Lire la suite

Clés de lecture pour entrer dans le Mathnawi de Rûmi

Suite aux difficultés techniques rencontrées lors de la conférence en ligne, Conscience Soufie vous propose aujourd’hui sa transcription en français, grâce à notre interprète Levent Kilig, qui a repris l’ensemble de la vidéo par écrit, et que nous remercions chaleureusement. Nous remercions également Cheikha Nur pour sa patience, et sa compréhension durant la conférence.

Lire la suite

Réflexions sur la recherche du maître

Une fois admis la nécessité d’un maître, à quels signes se reconnait-il ? Quelles sont les qualités exigées pour prétendre à la fonction de maîtrise ? Existe-t-il plusieurs sortes de maîtres ? À l’inverse, à quels signes reconnaît-on un disciple ? Que lui est-il demandé afin de mener sa quête avec profit ?

Lire la suite

Ibn ‘Arabî, ou la doctrine de l’universel

Muhyî l-Dîn Ibn ‘Arabî (1165-1240) est le « Grand Maître » (al-shaykh al-akbar) de la spiritualité et de l’ésotérisme islamiques. Depuis son Andalousie natale jusqu’à Damas, dernière étape de sa pérégrination en ce monde, il a parcouru toutes les stations de la Voie soufie. Désigné comme le « Sceau muhammadien de la sainteté » …

Lire la suite
Chargement