Conscience Soufie

Publications
AdhésionDons
Le bonheur : Ghazâli et le soufisme

Le bonheur : Ghazâli et le soufisme

Pour un homme venant d’une culture religieuse traditionnelle tel que Ghazâlî (v. 1058-1111), le bonheur réside d’évidence dans le bien et la vertu. Ce savant et mystique d’origine iranienne surnommé post mortem « la preuve de l’Islam », incarne pleinement l’éthique islamique.

Dieu au féminin ?

Dieu au féminin ?

Dieu au féminin ? Donnons-en des indices, qui s’imposent de plus en plus dans certains milieux musulmans. Ainsi chaque sourate s’ouvre-t-elle sur la formule que l’on traduit communément par « Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux (Rahman), le Très Miséricordieux (Rahîm).

Pas de conscience religieuse sans conscience écologique !

Pas de conscience religieuse sans conscience écologique !

En tant que « représentant de Dieu sur terre » (Coran 2 : 30), l’homme a une responsabilité axiale dans la gestion de la planète. Cependant, le ‘‘Dieu’’ du Coran lui-même se montre pessimiste à ce sujet : dans le même verset, les anges, quoique soumis à Dieu, s’interrogent sur le bien-fondé de cette mission confiée à l’homme…