Conseils de lecture « Mansûr al-Hallâj »

Par Joël-Claude Meffre

Conférence du 21 novembre 2021 avec Joël-Claude Meffre

Fulgurante figure de la mystique en Islam, Mansûr al-Hallâj appartient à cette rare pléiade de poètes pour qui la poésie fait un avec la pensée. Cela ne saurait se produire que si la poésie est sublime et la pensée profonde. Cependant, puisqu’al-Hallâj est avant tout un mystique, un des plus grands de tous les temps, l’unité de la pensée et de la poésie chez lui trouve sa justification dans une expérience de la totalité qui sert à exprimer une relation unique à l’Unique. 

Joël-Claude Meffre, retraité du ministère de la Culture et membre de Conscience Soufie, est écrivain et poète. Il s’est engagé depuis des années dans un travail d’écriture en poésie tout en poursuivant son cheminement sur la voie du soufisme. Parmi ses ouvrages Le face à face des cœurs. Le soufisme aujourd’hui, avec Faouzi Skali, 2010, et Témoignage de la poussière, 2010, autour de la figure de Mansûr al-Hallâj.

Il nous a livré, en préparation de la conférence du 21 novembre 2021, ses conseils de lectures centrés sur Mansûr al-Hallâj.

Références bibliographiques

Husayn Mansûr Hallâj, Dîwân, traduit de l’arabe et présenté par Louis Massignon, Paris, Seuil, 1981 (plusieurs fois réédité).

La Passion de Husayn Ibn Mansûr Hallaj, Étude d’histoire religieuse, Louis Massignon, Gallimard, 1975 (4 Volumes), réédition en 2010, 714 pages.

Le livre de la parole, traduit de l’arabe par Chawki Abdelamir et Philippe Delarbre, Paris, Éditions du Rocher, 1996

– Le livre des Tawassines et Le jardin du savoir, traduit de l’arabe par Chawki Abdelamir et Philippe Delarbre, Paris, Éditions du Rocher, 1994.

Recommandations de Conscience Soufie

Hallâj, Poèmes mystiques, traduits et présentés par Sami-Ali, Paris, Albin Michel, 1998. nouvelle édition acte sud, 2006.

Le livre « Tâwasîn » de Hallâj, commentaire de Rûzbehân, suivi du Jardin de la Connaissance, traduit de l’arabe par Stéphane Ruspoli, préface de Christian Jambet, Paris, Albouraq, 2007.

– Meffre Joël-Claude, Témoignage de la Poussière, méditations autour du Dîwan de Husayn Mansûr Hallâj, préface de Pierre Lory, postface de Claude Louis-Combet, Éditions de Corlevour, 2010.

 Roger Arnaldez, Hallâj ou La religion de la croix, Éditions Plon, 1964. Réédition numérique disponible ici.

Enfin, évoquons l’incontournable Louis Massignon, à qui l’on doit la redécouverte, même en terre d’Islam, des textes oubliés d’al-Hallâj. Outre sa thèse monumentale sur Hallâj, citée plus haut par J. Cl. Meffre (La Passion de Husayn Ibn Mansûr Hallaj), nous vous recommandons également cette rediffusion de l’émission « Des idées et des hommes » du 22 octobre 1955, durant laquelle Louis Massignon nous livre sa vision de la pensée mystique d’al-Hallâj dans le cadre d’un échange avec Jean Amrouche.