Le cheikh Ahmad al-‘Alâwî

Par Éric Geoffroy

Conférence avec Éric Geoffroy le 17 octore 2021

L’expérience de l’Unicité (Tawhîd) est tel le feu : elle n’investit pas une chose sans la brûler afin d’en chasser les impuretés !

Né en 1873 ou 1874 à Mostaganem, dans l’Algérie coloniale, Ahmad Benalioua – nommé par la suite « cheikh al-‘Alâwî » (m. 1934) – est un autodidacte au génie spirituel précoce. Il assume rapidement la fonction de maître-éducateur, au sein de la voie (tarîqa) ‘Alâwiyya dont il est le fondateur. Celle-ci, issue de la tradition Shâdhiliyya-Darqâwiyya, connait alors une expansion fulgurante. De nos jours encore, l’influx initiatique du cheikh rayonne dans le monde, à travers les nombreuses ramifications de la voie-mère.

Le cheikh al-‘Alâwî a su harmoniser en lui les tensions de son époque, ne ménageant pas ses efforts contre l’action délétère de la France en Algérie, et nourrissant le débat avec les milieux musulmans hostiles au soufisme ; il a même employé à cet effet l’outil du journalisme.

Cette grande figure spirituelle du début du XXe siècle, à l’inspiration lumineuse et à l’ancrage profond dans l’Unicité divine (Tawhîd), a indubitablement apporté un souffle nouveau au soufisme, comme en témoigne l’importance de son œuvre écrite.

Islamologue et spécialiste du soufisme, Éric Geoffroy est l’auteur d’une douzaine d’ouvrages, dont plusieurs sont traduits en différentes langues. Il est membre de l’Académie Arabe du Caire, et président de l’association Conscience Soufie.

Éric Geoffroy nous a livré ses conseils de lecture au sujet du cheikh al-‘Alâwî, suite à la conférence du 17 octobre 2021.

La conférence

Ouvrages et articles sur le cheikh al-‘Alâwî :

Bentounès cheikh Khaled, « Un nouveau regard sur la vie et l’œuvre du cheikh Ahmad al-‘Alâwî », article dans Une voie soufie dans le monde : la Shâdhiliyya (sous la direction d’Éric Geoffroy), Maisonneuve et Larose, 2005, p. 285-301 [ouvrage épuisé].

Geoffroy Éric, – Le cheikh Ahmad al-‘Alâwî – Vivificateur de la Voie soufie, Paris, Albouraq, 2021. 

                         – Un éblouissement sans fin – La poésie dans le soufisme, Paris, Seuil, 2014. 

Gril Denis, « Les commentaires du Coran du cheikh Ahmad al-‘Alawî », article dans Graines de Lumière – Héritages du Cheikh al-‘Alâwî, Paris, Albouraq, 2010.

Lings Martin, Un saint musulman du vingtième siècle, Paris, Éditions Traditionnelles, 1982. Édition plus récente : Un Saint soufi du XXe siècle – Le cheikh Ahmad Al-‘Alawî, Paris, Seuil, 1990. 

Quelques œuvres du cheikh al-‘Alâwî traduites en français :

Lettre ouverte à celui qui critique le soufisme (Al-qawl al-ma‘rûf fî l-radd ‘alâ man ankara l-tasawwuf), traduit de l’arabe et annoté par Manuel Chabry, La Caravane, 2001.

L’Arbre Aux Secrets – Ou de la Signification de la Prière sur le Prophète, traduit de l’arabe et annoté par Nabil Badrawi, Paris, Albouraq, 2003.

De la Révélation, traduit par M. Chabry et J.J. Gonzalez, Entrelacs, 2011.

Sagesse céleste. Traité de soufisme (Al-mawâdd al-ghaythiyya), introduction, traduction et notes de M. Chabry M. et J.J. Gonzalez, Paris, Entrelacs, 2013. 

Les Très Saintes Inspirations ou L’éveil de la conscience (Al-Minah al-Quddûsiyya), présenté, annoté et traduit par Ahmed Benaliwah, Albouraq, 2015.

Dîwân, traduction par Manuel Chabry, La Caravane, 2017 [M. Chabry remanie sa traduction en vue d’une édition bilingue (avec le texte arabe), à paraître chez Albouraq]. 

Clé de la contemplation – Traité de cosmologie musulmane (Miftâh al-shuhûd fî mazâhir al-wujûd), introduction et traduction par Manuel Chabry, La Caravane, 2018.

Recommandations de Conscience Soufie

Nous vous recommandons les rediffusions de deux émissions de France culture :

Nous vous recommandons également cette intervention de Denis Gril sur le thème : Les commentaires du Coran du Cheikh al-Alâwî.