Auteur/autrice : Conscience Soufie L

Poème à l’éloge du Prophète Muhammad : Al-Burda – Le Manteau

Traduction de Néfissa Roty-Geoffroy

مَوْلايَ صَلِّ وَسَلِّـمْ دائِمًا أَبَدًا عَلى حَبـيـبِكَ خَيْـرِ الْخَلْقِ كُلِّهِم
Mawlâya salli wa sallim dâ’iman abadan
‘alâ habîbika khayri khalqi kullihimi
Ô mon Maître, étends Tes grâces, toujours et à jamais,
Sur Ton Bien-aimé, la meilleure de toutes les créatures.

مُحَمَّدٌ سَـيِّدُ الْكَــوْنَيْنِ والثَّقَلَـيْنِ وَالْفَريقَـيْنِ مِنْ عَـرَبٍ وَمِنْ عَجَـمِ
Muhammad est le seigneur des deux mondes, des deux catégories d’êtres
Et des deux groupes, Arabes et ‘Ajamî.

Lire la suite

Poème du cheikh al-‘Alâwî : Sallâ Allâh ‘alayk yâ nûr

L’éloge, ou « panégyrique » (madh), a toujours été un des thèmes principaux de la poésie arabe depuis l’époque pré-islamique. Avec l’établissement des cours califales et princières de l’Empire islamique, le dithyrambe des poètes s’orienta, contre monnaie trébuchante et de façon très hypocrite, vers les gouvernants de ce monde. Le thème de l’éloge du Prophète, quant à lui, ne pouvait faire l’objet de commerce ; il se développa donc « bien loin des cours », ce qui peut aussi s’expliquer par les déficiences spirituelles des poètes « officiels ». L’éloge du Prophète n’a ainsi « trouvé de représentants réellement dévoués que parmi les soufis, l’amour étant leur seule motivation et leur unique source d’inspiration ».

Lire la suite

Poème du cheikh al-‘Alâwî : Dam’i mihtâl min ‘ayni madhahâ

De fait, on peut porter au crédit des soufis leur amour intense et exalté pour le Prophète, eux qui sont à l’origine de la célébration de son « anniversaire » (mawlid), au XIIe siècle. Ce sont les innombrables poèmes et chants qu’ils ont composés pour louer l’« élu » (al-mustafâ) qui ont déterminé le genre littéraire de l’« éloge du Prophète » (madh nabawî)… La nostalgie de la présence du Prophète culmine sans doute dans ce poème du cheikh ‘Alâwî :
Les larmes ruissellent
De mes yeux épuisés par les pleurs.
Ô zéphyr du soir
Porte à Taha mon salut !

Lire la suite

L’Oraison de la Mer – Ḥizb al-Baḥr

L’oraison de la Mer est réputée recéler de grandes vertus de protection et de nombreux secrets initiatiques. L’imam Abû l-Hasan al-Shâdhilî affirme l’avoir reçue directement du Prophète, et l’on sait que ce type d’inspiration n’est pas rare chez les maîtres, notamment chez les « fondateurs » d’ordres soufis.
Peu avant de mourir, al-Shâdhilî recommanda à ses disciples d’y porter une attention particulière.
« Apprenez-la pour la transmettre à vos enfants…

Lire la suite

Le modèle prophétique chez Hallâj

Par Pierre Lory
Dans sa monumentale enquête sur l’œuvre de Hallâj, Louis Massignon avait bien sûr étudié de façon approfondie l’opuscule Kitâb al-Tawâsîn. Un aspect de cet ouvrage mérite, cependant, un éclairage supplémentaire ; le fait que le témoignage de l’unité exprimé par le « je suis le Dieu-Réel, anâ al-Haqq » hallâjien y est explicitement rapporté à l’expérience du prophète Muhammad. Hallâj y affirme sa propre mission spirituelle par conformation à celle du Prophète. Il proclame en outre la possibilité, pour quiconque le chercherait vraiment, d’accéder à la seule forme véritable d’unité, de tawhîd : celle de l’abolition de soi dans le modèle parfait de l’humanité, à savoir le modèle prophétique précisément.

Lire la suite

Évènements à venir

Aucun événement trouvé !